MADAME

El camino del infierno esta empedrado de buenas intenciones (Le chemin de l'enfer est pavé de bonnes intentions)

Romantique indomptable, Jorge Alvarez nous présente un état des lieux de ses recherches sur l'éternel sujet du féminin. Ces clichés sont le fruit de nombreux essais et pas seulement formels. La passion latine et la douceur romanesque sont présentes à chaque image. Alfonsina Storni, Raul Gonzalez Tuñon et Jorge Luis Borges ne sont pas bien loin.

Jorge Alvarez, né à Buenos Aires, n’a jamais exposé ses recherches. Cette exposition est symbolique à plus d'un titre, elle est sa première « exhibition » personnelle tout en étant une véritable ode à l'amour qui rend hommage à une histoire jalonnée de passions, de flamenco, de tango, de jazz et des créations plastiques folles et courageuses.

Cette exposition est la première d'une série dédiée à l'amour et ses irrationalités.
Affaire à suivre...

http://jorgealvarez.fr/files/gimgs/th-25_JAI_Madame_01.jpg
http://jorgealvarez.fr/files/gimgs/th-25_JAI_Madame_02.jpg
http://jorgealvarez.fr/files/gimgs/th-25_JAI_Madame_03.jpg
http://jorgealvarez.fr/files/gimgs/th-25_JAI_Madame_04.jpg
http://jorgealvarez.fr/files/gimgs/th-25_JAI_Madame_05.jpg
http://jorgealvarez.fr/files/gimgs/th-25_JAI_Madame_06.jpg
http://jorgealvarez.fr/files/gimgs/th-25_JAI_Madame_07.jpg
http://jorgealvarez.fr/files/gimgs/th-25_JAI_Madame_08.jpg
http://jorgealvarez.fr/files/gimgs/th-25_JAI_Madame_09.jpg